Sida, un glossaire

SNC

Système nerveux central. Masse de tissu composée de matière blanche et grise qui forme le cerveau et la moelle épinière.

Voir aussi névraxe.

Les articles liés au sujet

1er mars 2005

Dossier Altérations neurologiques dans le contexte de l’infection par le VIH

Avant Propos

Les atteintes neurologiques associées à l’infection par le VIH sont le fait d’altération du système nerveux central (SNC), constitué du cerveau et de la moelle épinière. Il en résulte une inflammation, désignée par le terme d’« encéphalite », lorsqu’elle a pour siège le cerveau, et de « myélopathie » lorsqu’elle touche la moelle épinière. [la suite]

1er mars 2005

Dossier Altérations neurologiques dans le contexte de l’infection à VIH

Un peu d’histoire

L’introduction des multithérapies a considérablement changé la donne en matière d’encéphalite à VIH et d’infections opportunistes du SNC chez les personnes séropositives au VIH. [la suite]

1er mars 2005

Dossier Altérations neurologiques dans le contexte de l’infection par le VIH

Témoignage

Militante de longue date dans la lutte contre le sida, séropositive depuis la fin des années 80, chroniqueuse pour Remaides la revue d’information thérapeutique d’Aides, proche d’Act Up-Paris, Christine Weinberger est morte au mois de septembre 2004. Elle avait fait deux crises d’encéphalite en lien avec l’infection à VIH durant les trois dernières années de sa vie.
Nous publions ici, le témoignage de son compagnon Patrice Miot. [la suite]

1er mars 2005

Dossier Altérations neurologiques dans le contexte de l’infection à VIH

Le rôle des ARV

Les changements notables observés dans les atteintes neurologiques dues au VIH après l’introduction des multithérapies résultent avant tout de la diminution des infections opportunistes affectant le SNC. [la suite]

1er mars 2005

Dossier Altérations neurologiques dans le contexte de l’infection à VIH

Zoom sur la LEMP

La leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP) est une maladie du système nerveux central mortelle, qui destruit de la myéline. Elle est observée chez les personnes présentant un déficit de l’immunité. [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]