Frédéric Van Roekeghem

Les articles liés au sujet

27 juin 2008

Contre le démantèlement de l’ALD : Rester mobiliséEs

Si Act Up-Paris se félicite du vote unanime du CA de la CNAMTS contre le démantèlement du système de l’Affection Longue Durée (ALD), nous ne sommes pas dupes pour autant de ce revirement. Cette proposition n’était pas le seul fait de Frédéric Van Roekeghem, elle est avant tout politique : Xavier Bertrand, Roselyne Bachelot-Narquin, Eric Woerth et Martin Hirsch font partie d’un gouvernement qui a déclaré la guerre aux malades : [la suite]

24 juin 2008

Fin du 100% : l’Etat déclare la guerre aux malades

La fin de la prise en charge à 100 % des Affections de Longue Durée confirmerait la mort de l’assurance maladie

Comme le laissaient entendre les annonces de ces derniers mois, la fin du 100 % est désormais très sérieusement envisagée, si l’on en croit les déclarations de Frédéric Van Roekeghem dans Les Échos ce mardi. Le directeur de l’Assurance Maladie préconise en effet de ne plus rembourser qu’à 35% certains médicaments des patients souffrant d’Affections Longue Durée (ALD). Cette obsession comptable, au mépris de la situation des malades en ALD - dont bon nombre sont dans des situations de grande précarité - est insupportable. [la suite]

14 mars 2006

Ratés de la réforme de la Sécu : Act Up interpelle la CNAM

Plusieurs militants d’Act Up-Paris viennent d’interpeller Philippe Bas (Secrétaire Délégué à la Sécurité Sociale) et Frédéric Van Roekeghem (directeur général de la CNAM) au Médec (Salon des professionnels de santé) sur la gabegie administrative provoquée par la réforme de la Sécu. Depuis le 1er janvier, les mesures concernant la prise en charge des Affections Longue Durée (ALD) mettent en grande difficulté des malades atteints de pathologies lourdes. [la suite]

1er septembre 2005

CPAM de Paris

rupture de traitement sous ordonnance

Aujourd’hui, les textes réglementaires ne prévoient pas la délivrance de plus d’un mois d’antirétroviraux en une seule fois. Pourtant, il s’agit d’une pratique généralisée qui permet de faciliter la vie des séropos à la veille de vacances ou d’un départ professionnel de longue durée. Le ou la directrice intérimaire de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) de Paris, sans consultater des usagèrEs, ni de la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS), a souhaité supprimer cette pratique par une circulaire interne, juste avant les vacances d’été. Ce sont des malades, confrontéEs à des refus de délivrance, qui nous ont alertéEs. Ces refus signifiaient pour eux une éventuelle rupture de traitements. [la suite]

1er décembre 2004

EtrangèrEs

Depuis décembre 2002, l’Aide médicale de l’État (AME) est la cible d’attaques répétées de la droite. Bientôt, le gouvernement prévoit de publier deux nouveaux décrets qui viendront parachever son travail de sape des droits fondamentaux. Depuis deux ans, nous ne cessons de dénoncer et de combattre cette application de la préférence nationale au système de santé. [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]