Accueil du site > Prévention > Irresponsables

Irresponsables

publié en ligne : 7 mai 2001

Vous êtes séronégatif

Mais en êtes-vous sûr ? À quand remonte votre dernier test ? 21 % des pédés séronégatifs [1] - ou qui croient l’être - déclarent avoir pénétré sans capote un partenaire occasionnel dont ils ignoraient le statut sérologique.

La communauté homosexuelle a été la plus touchée par le sida. Pour cette raison, elle a été la première à se mobiliser pour enrayer la progression de l’épidémie. Aujourd’hui, tout confirme un relâchement des pratiques de safe sex. Ce constat est insupportable. Tous les jours, vous croisez des amis, des amants qui subissent les effets secondaires des traitements : visages creusés par les lipoatrophies, lipodystrophies, diarrhées, nausées, fatigue, troubles de la libido, neuropathies, ostéoporose etc. Combien parmi vous qui ont baisé sans capote devront bientôt prendre un traitement et en subir les effets secondaires ? Tous auraient pu les éviter. Tous auraient pu éviter aussi les MST que l’on croyait disparues (syphilis, gonorrhées, etc.), qui sont actuellement en pleine recrudescence.

Aujourd’hui, vous laisser aller à une sexualité non-protégée est irresponsable. En baisant sans capote, vous mettez votre vie en danger.

Act Up-Paris combat le relâchement du safe sex et le bareback. Parce que le combat mené par les gays contre le sida a été notre fierté, le relapse est inacceptable. Vous savez que vous pouvez être contaminés et mourir du sida.

Comme déjà 25000 pédés.

Vous êtes séropositif.

Depuis 1 mois ou 15 ans, peu importe. 38 % des pédés séropositifs déclarent avoir pénétré sans capote un partenaire occasionnel dont ils ignoraient le statut sérologique. Vous connaissez les ravages causés par le sida depuis 20 ans. Vous savez aussi que des MST que l’on croyait disparues (syphilis, gonorrhées, etc.) sont actuellement en pleine recrudescence.

La communauté homosexuelle a été la plus touchée par le sida. Pour cette raison, elle a été la première à se mobiliser pour enrayer la progression de l’épidémie. Aujourd’hui, tout confirme un relâchement des pratiques de safe sex. Ce constat est insupportable. Vous êtes séropositif, vous êtes en première ligne de l’épidémie et vous connaissez la lourdeur des traitements.

Aujourd’hui, vous laisser aller à une sexualité non-protégée est irresponsable. En baisant sans capote, avec des séronégatifs, vous prenez le risque de les contaminer, donc de mettre leur vie en danger. En baisant sans capote, entre séropositifs, vous prenez le risque de contracter une souche du virus résistante à tous les traitements actuels. Ou de contracter une autre MST. Comme si le sida ne suffisait pas.

Act Up-Paris combat le relâchement du safe sex et le bareback. Parce que le combat mené par les gays contre le sida a été notre fierté, le relapse est inacceptable. Vous êtes séropositif et vous savez que vous pouvez mourir du sida.

Comme déjà 25000 pédés.

Protégez-vous, protégez vos partenaires, on vous l’a déjà dit.

Documents disponibles en téléchargement


Irresponsables -

Le texte disponible ci-dessus a été diffusé sous forme d’affiche en mai 2001 (image format au format png - archive Mac sit)

(110.1 ko)

Irresponsables -

Le texte disponible ci-dessus a été diffusé sous forme d’affiche en mai 2001 (image format au format png - archive PC zip)

(107.7 ko)

Notes

[1] les chiffres cités sont issus de l’enquête « Presse Gaie 2000 »

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]