Le 1er juin, tous au champs de mars

Accueil du site > International > Le 1er juin, tous au Champ de Mars. (...)

Sida Urgence G8

Le 1er juin, tous au Champ de Mars. Pour que le droit à la santé soit respecté

publié en ligne : 23 mai 2003

Coupables ! Les associations accusent les pays riches du G8 de non-assistance à peuple en danger. Alors que les solutions existent, leur manque de volonté politique condamne à mort 8500 nouvelles victimes par jour. Face au sida, l’impunité doit cesser et les responsabilités, être assumées.

Le dimanche 1er juin à 17 h, devant les médias, tous ceux qui souhaitent s’engager dans ce combat pour la vie sont invités à participer à la mise en place d’un cimetière humain. Associations, artistes, sportifs, jeunes en colère.

Pendant que les membres du G8 se réunissent à Evian, l’hécatombe continue

Les 1er, 2 et 3 juin plus de 25 000 nouvelles personnes décèderont du sida. Malgré l’ampleur de la catastrophe et la colère grandissante des associations, le sida n’est toujours pas une priorité pour les puissants de ce monde et les traitements toujours pas accessibles. Act Up-Paris et ses partenaires du collectif « Sida Urgence G8 » dénoncent cet état de fait et reconnaissent les membres du G8 :
- Coupables d’avoir fait des promesses et de ne pas les tenir. Lors du G8 de 2001, les pays riches s’étaient engagés à renforcer considérablement leurs investissements contre le sida notamment au travers du Fond mondial Sida/Tuberculose/Paludisme. Moins de deux ans après, ce fonds est proche de la banqueroute.
- Coupables de bloquer l’accès aux traitements dans les pays en développement En novembre 2001, après bien des luttes, les gouvernements ont reconnu à l’OMC la primauté du droit à la santé sur le droit du commerce (accords sur la propriété intellectuelle/brevets). 5 mois après l’échéance de décembre 2002, qu’ils s’étaient donné pour appliquer ce principe, plusieurs pays riches (Etats-Unis et Suisse en tête) continuent de s’opposer à l’élargissement de l’accès aux traitements génériques et à faire le jeu de l’industrie pharmaceutique.
- Coupables de bafouer par leur inaction le droit fondamental à la vie et à la santé inscrit dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

La non-assistance à peuple en danger, à laquelle on assiste depuis trop longtemps, ne peut plus continuer en toute impunité. Les membres du G8, sans négliger la responsabilité des autres acteurs, doivent faire un choix : condamner à mort 10 millions de personnes dans les trois prochaines années et porter publiquement la responsabilité d’une catastrophe sanitaire sans précédent, ou faire face à leurs devoirs et engagements en matière de droits de l’Homme, de santé publique et de solidarité internationale.

Afin d’être mieux entendus, Act Up-Paris et ses partenaires du collectif « Sida Urgence G8 » lancent un appel à la mobilisation : Tous au Champ de Mars, le 1er juin

Dès le 29 mai, un compteur géant sera installé au pied de la Tour Eiffel pour rappeler la réalité des chiffres des victimes du sida. Le dimanche 1er juin à 17 h, devant les médias, tous ceux qui souhaitent s’engager dans ce combat pour la vie sont invités à participer à la mise en place d’un cimetière humain. Associations, artistes, sportifs, jeunes en colère Tous seront là pour que le droit à la vie soit respecté. Parce qu’aujourd’hui encore le sida n’est pas une fatalité : tous au Champ de Mars, le 1er juin prochain.

Les membres du collectif Sida Urgence G8 sont Act Up-Paris, CRID, Ensemble contre le Sida, France Libertés, GRDR, Médecins du Monde, Mouvement français pour le planning familial et Solidarité Sida.

Le site internet du collectif est accessible à l’adresse www.sida-urgenceG8.org

International

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>International</p>

  • La commission International se réunit tous les lundis à 19H00. Rejoignez-nous !

    [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]